Le SUCRE doit sortir de ma vie mais COMMENT ? • Feel SO' light
Image Alt

Feel SO' light

Le SUCRE doit sortir de ma vie mais COMMENT ?

Le SUCRE, c’est « trop bon » mais il finit par empoisonner la vie de millions de personnes.

 

Comment faire pour s’en sortir ?

On n’a jamais autant parlé des méfaits du SUCRE et pourtant, on n’en a jamais consommé autant.

Au début du XIXe siècle, la consommation moyenne en France était de moins d’un kilo par personne et par an. A ce jour, la consommation annuelle par personne est d’environ 35 kilos et semble le double aux Antilles.

Beaucoup se sentent pris au piège et reprochent à l’industrie agro-alimentaire d’être responsable de ce fléau. Or ne sommes-nous pas responsables à 100 % de ce que nous choisissons de mettre dans notre bouche ?

Qu’est-ce qui se passe vraiment pour que nous ayons parfois le sentiment de ne rien maîtriser ?

Le SUCRE a les mêmes effets qu’une drogue. Plus vous mangez du SUCRE, plus votre corps en réclame car paradoxalement plus vous mangez du SUCRE plus vous serez en manque. Votre cerveau est là pour vous le rappeler jusqu’à ce que vous décidiez de lui en procurer. Le manque de SUCRE se fait généralement ressentir deux heures après une consommation excessive car il y a alors une chute brutale de votre glycémie (taux sanguin de sucre). Chacune de vos cellules cérébrales n’utilisant que le SUCRE comme source d’énergie, votre cerveau ne supporte guère les carences de « carburant ».

Plus je mange du SUCRE, plus ma glycémie a de risque de chuter et plus mon cerveau a de risque d’être en manque (d’où agacement, fatigue, énervement, agressivité, manque de concentration, manque d’attention, difficultés de mémoire).

J’imagine que vous n’y comprenez absolument rien. ????

Et oui, à chaque festin de SUCRE, votre sang est inondé de SUCRE et votre organisme s’organise alors au plus vite pour se débarrasser de cet excédent sanguin, absolument pas toléré par votre corps. Sous l’effet de l’insuline, le SUCRE rentre dans chaque cellule et le reste se transforme en graisses. En dehors de faire une bonne séance de sport, cette transformation en graisses est la seule solution pour le faire disparaître en urgence .

Plus vous mangez une quantité importante de SUCRE, plus votre organisme va libérer une quantité importante d’insuline, plus vous fabriquerez de graisses, plus la glycémie chutera rapidement dans les deux heures qui suivent vos excès et plus vous aurez envie de SUCRE.

C’est le cauchemar … Vous vous focalisez alors sur tout ce qui est sucré. Vous ne voyez plus que ça. Vous passez votre journée à tenter de résister pour finir par craquer. Vous vous culpabilisez. Vous vous trouvez vraiment nulle. Et vous vous promettez ensuite de ne plus recommencer.

Et cette spirale infernale dure depuis des mois, des années. Vous êtes épuisée. Ce SUCRE vous obsède.

Il y a deux façons de s’en sortir.

Soit vous arrêtez le SUCRE du jour au lendemain mais bon, là, c’est réservé à une minorité de personnes qui adorent les challenges (vous en faites peut-être partie) ! Vous pouvez bien sûr y arriver en sachant qu’il y aura quelques jours, quelques semaines, quelques mois très très difficiles. Vous savez très bien d’ailleurs ce qu’il en est puisque vous l’avez déjà vécu en suivant certains régimes.

Soit vous vous sevrez progressivement, très en douceur et votre cerveau ne s’apercevra pas du moindre manque. Vous finirez même par rejeter le SUCRE et vous demander « comment j’ai pu être autant attirée par ce truc ? »

Sortez-vous de l’idée d’URGENCE ! De toute façon, si vous allez trop vite et que vous ne tolérez pas le manque, vous replongerez aussi vite. Au final, vous aurez perdu du temps.

L’ESSENTIEL est de commencer à voir comment pourriez-vous juste diminuer un petit peu la quantité de SUCRE journalière ?

Et pour cela, je vous propose de commencer déjà par prendre conscience de cette quantité consommée quotidiennement !

Et si vous preniez un carnet et faisiez l’effort d’écrire avec beaucoup d’honnêteté tout ce que vous mangez dans la journée sans vous culpabilisez et ce la pendant une semaine ? La prise de conscience est le fondement du changement. Si vous mangez ainsi à ce jour, c’est que vous n’êtes pas encore en mesure de manger autrement. Mais le jour viendra où vous crierez victoire. Soyez patiente et persévérante !

Pour vous soutenir dans ce sevrage, rejoignez-nous sur les ateliers Feel SO’light d’autant plus qu’au delà de la dépendance physique au SUCRE, vous avez probablement besoin de mieux vous comprendre pour notamment apprendre à mieux gérer vos émotions !

Si vous souhaitez consulter l’agenda des évènements, cliquer ici !

Pensez aussi à vos enfants ! Les méfaits du SUCRE sur leurs comportements, sur la qualité de leurs apprentissages peuvent être importants.

Pour les aider à diminuer leur consommation, choisissez de changer quelque chose dans VOTRE rapport au SUCRE !

Du fond du coeur

Sophie

Publier un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.