Contre la prise de poids, Mesdames, c’est nous qui avons le plus de pouvoir ! • Feel SO' light
Image Alt

Feel SO' light

Contre la prise de poids, Mesdames, c’est nous qui avons le plus de pouvoir !

La surcharge pondérale ? Une catastrophe humaine à l’échelle de l’humanité !

Les pouvoirs publiques, l’OMS ont bien sûr un rôle à jouer pour lutter contre cette “épidémie”, mais vous ? Comment pouvez-vous contribuer à inverser la tendance ?…

Nous sommes les femmes, les nourricières de ce monde !

 Nous sommes là pour transmettre le meilleur à l’humanité !

Que souhaitez-vous transmettre à vos enfants, à vos filles qui, à leur tour, seront des nourricières ?

Rappelez vous de vos mères, de vos grands mères, de vos arrières grands mères… Rappelez vous de ce qu’elles vous ont transmis, rappelez vous de leurs conseils, de leurs petites recettes secrètes, rappelez vous de leurs connaissances innées sur les aliments…

Qu’allez-vous laisser à vos filles, petites-filles, arrières petites filles ? Les sodas, les chips, les friandises, les macdo, les frites, l’obésité, les maladies croissantes…

Que va-t-il rester de nous ?

Quelle représentation nos enfants vont-ils garder de l’alimentation, de nous ? Des femmes qui ne savaient plus manger, plus faire à manger pour les leurs ? Des femmes qui n’ont pas su protéger la santé des leurs ?

 

Vous avez le pouvoir d’inverser cette tendance !

Prenez conscience de ce que vous mangez, de ce que vous donnez à manger à vos enfants et vous changerez vos habitudes alimentaires progressivement en décidant de vous nourrir et de nourrir vos enfants différemment.

Arrêtez vos excuses ! “Je n’ai pas le temps de cuisiner”, “manger sainement c’est difficile voir impossible”, “l’alimentation saine est chère”, “trop de tentations, c’est trop dur”, “le sucre c’est trop bon”…

Revenez à des choses simples !

Que voulez-vous pour vos enfants ? L’obésité infantile guette tous nos enfants… Non, bien sûr que vous ne le souhaitez pas. Aucune mère ne le souhaite ! Et pourtant, ça arrivera si nous ne les protégeons pas de ce système de consommation qui n’a aucun sens pour notre santé.

On peut toujours changer les choses.

Commencez par changer votre alimentation. Et vous aurez le pouvoir de transmettre le meilleur à vos enfants. Puis vous inspirerez des dizaines de mères…

Nous devons, pour le futur de nos enfants, réagir, passer à l’action !

OK, nous ne sommes pas aidées avec ce que nous propose l’agroalimentaire. Je dirais même que nous ne nous sentons pas protégées par « le système » bien au contraire ! Le système de consommation et de santé dans lequel nous évoluons est presque absurde… Et nous sommes bel et bien pris au piège par ce système. Tout le marché est essentiellement basé sur ce que vous mangez actuellement, donc c’est un challenge de faire machine arrière !

« Le système » fait ce qu’il peut à ce jour, comme nous !

Montrons que nous pouvons faire mieux avant de critiquer « le système » dans lequel nous nous sommes mis.

A vous de vous protéger au mieux et de protéger les vôtres au mieux. C’est la seule alternative actuelle rapide.

D’après une étude américaine, 80 % des produits se trouvant dans les grandes surfaces contiennent des sucres cachés.

Et alors, vous allez pour autant vous résigner ? Prenez les choses en main, vous en êtes capables. Regardez un peu les étiquettes une bonne fois pour toute. Et dites NON si cela ne vous convient pas. N’achetez pas !

Il y a toujours des solutions pour mieux manger.


A vous de le décider et de faire les bons choix en magasins. L’agroalimentaire propose mais suit aussi la demande des consommateurs.

Que souhaitez vous pour vos enfants ? C’est maintenant qu’il est nécessaire de le manifester en faisant des choix différents ?

Par vos achats, vous demanderez d’autres choses au système qui s’adaptera progressivement…

L’homme est inventif. Il trouve toujours des solutions pour satisfaire ses propres besoins.

Quelques chiffres à travers le monde…

Plus de 2 milliards de personnes en surpoids dont plus de 600 millions de personnes obèses

1 personne sur 3 est en surpoids

1 personne sur 10 est obèse

44 millions d’enfants sont obèses

805 millions de personnes ne mangent pas à leur faim

 

Il est annoncé pour 2030 : 3,3 milliards de personnes en surpoids et 75 millions d’enfants obèses en 2025.

 budgetpnns

« L’obésité est un problème qui touche tout le monde, quel que soit l’âge ou le revenu, et n’importe où », résume le Dr Christopher Murray, directeur de l’Institut d’évaluation de la santé de l’Université de Washington, qui a mené une analyse des données disponibles portant sur 188 pays en 2014.

« Au cours des trois dernières décennies, aucun pays n’a réussi à réduire son taux d’obésité et nous nous attendons à ce qu’il augmente régulièrement dans les pays à faibles et à moyens revenus, sauf si des mesures urgentes sont prises pour enrayer cette crise de santé publique », avertit le Dr Christopher Murray en mai 2014.

« Une partie de notre monde déséquilibré meurt encore de faim. Et une autre partie se gave jusqu’à l’obésité à tel point que l’espérance de vie recule à nouveau », a souligné Margaret Chan, directrice générale de l’OMS à l’ouverture de la deuxième Conférence internationale sur la nutrition.

« L’obésité des enfants est l’un des problèmes majeurs de santé dans le monde », car les enfants obèses aujourd’hui risquent de contracter des maladies graves telles que le diabète et le cancer, a indiqué vendredi 18 juillet 2014 à Genève Sir Peter David Gluckman (Nouvelle-Zélande), coprésident de la première Commission pour la fin de l’obésité des enfants, mise en place par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) en juin 2014. L’OMS a décidé de s’occuper de l’obésité des enfants, qui progresse à un rythme rapide.

Et en France, tout va bien Madame la Marquise ?

Plus de la moitié de la population adulte et 1 enfant sur 6 sont en surpoids

1 adulte sur 6 et plus d’1 enfant sur 30 sont obèses

7 millions de personnes obèses dont plus de 500 000 personnes atteintes d’obésité morbide

 

obepi-obeses

obésité enfants

Les proportions sont plus importantes en Martinique, Guadeloupe et Polynésie Française

Plus de 60 % de personnes en surpoids

1 enfant sur 4 en Martinique et Guadeloupe et 1 enfant sur 3 en Polynésie Française sont en surpoids

1 enfant sur 10 est obèse en Martinique – Guadeloupe (soit 3 fois plus qu’en métropole)

1 enfant sur 6 en Polynésie Française (soit 5 fois plus qu’en métropole)

Alors ?… Quels sont vos besoins pour vous et vos enfants ?… La réponse est en chacune de nous.

Je vous souhaite le meilleur

Du fond du cœur.

Sophie Monneret

Médecin, coach, conférencière et créatrice du programme Feel SO’light

Commentaires : 2

  • reply

    Fred

    5 août 2015

    J’ai lu attentivement toutes les informations que vous donnez ci-dessus, elles sont pertinentes et instructives.
    Si ce que nous consommons de l’industrie agroalimentaire contient trop de sucre caché n’est-il pas « obligatoire » de nous détourner de tous les produits raffinés proposés si l’on souhaite garder la santé?
    Car en plus des sucres, il existe un tas d’émulsifiants, stabilisants et beaucoup d’autres trucs se terminant par « ant » dans tout ce qu’on nous propose et qui s’accumulent dans notre organisme…Ne faut-il pas être radical et simplement tout évincer?

Publier un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.