Comment faire l'amour avec un masque ? • Feel SO' light
Image Alt

Feel SO' light

Comment faire l’amour avec un masque ?

On nous annonce une 2ème vague depuis avril …

Premièrement, c’est la 1ere fois qu’on parle de 2ème « vague » dans le jargon médical  et deuxièmement, pas de « vague » comme annoncé après le déconfinement, après la fête de la musique, après de gros rassemblements estivaux …

Oui, il y a des cas, 50 000 nouveaux infectés semble-t-il depuis le 1er août mais silence sur le nombre de personnes en réa et le nombre de décès (les médias ne se priveraient pas de nous faire le décompte s’ils avaient de quoi compter …).
Une pandémie ne se mesure que sur le taux de personnes qu’elle emporte.
POURQUOI autant de peur dans les rues, les magasins ?
POURQUOI augmenter les mesures sanitaires ?
POURQUOI stresser autant la population et nos enfants  ?
POURQUOI évoquer même le masque en famille ?
Mais on est en plein délire …🤪
On parle même avec humour (enfin j’espère) du masque pour faire l’amour.
Pendant le pic de l’épidémie, on nous a rabâché que le masque ne servait à rien et maintenant que l’immunité collective semble se faire plus en douceur, on renforce les restrictions d’interactions humaines.
En fait, on ne veut pas que l’immunité collecte se fasse ou quoi ?
Mais quand allons-nous nous réveiller ?
La contamination se fait essentiellement par les mains. Un lavage de mains au savon fait très bien l’affaire et évite que vous détruisiez votre microbiome si précieux.
Combien de fois une hôtesse de l’air se lave les mains pendant un vol ?
Elle qui ne fait pas de test, et qui se sent obligée de nous « fliquer » pendant 8 h pour le masque « au-dessus du nez » alors qu’elle donne un gobelet au moins une fois à chacun des 300 passagers qui eux, ont un test négatif et qui sont assis face à un siège et très souvent entourés de leur famille. Que peuvent-ils transmettre sérieux ? Il y a quelque chose qui me semble incohérent dans toutes ces procédures.
J’entends beaucoup de « on sait jamais », mieux vaut être prudent. Mais ce « on sait jamais » va nous emmener où comme ça ?
A une vaccination mondiale pour que chacun soit rassuré ?
A une vaccination mondiale pour enfin retrouver le privilège d’embrasser tous ceux qu’on aime ?
A une vaccination mondiale qui va rapporter plusieurs centaines de milliards d’euros à certaines personnes ?
A une vaccination dont on n’a aucune idée des risques à court et long terme en sachant qu’il y a toujours des risques ?
La vaccination n’est pas anodine.
Je n’ai pas besoin personnellement de lire des études pour le savoir. Je l’ai vécu professionnellement.
Aura-t-on aussi le décompte des morts post-vaccination ?
Une vaccination n’a jamais protégé à 100%  alors comment fera-t-on une fois vacciné ?
Comment gérerons-nous le « on sait jamais » ?
Pour avoir fait 10 ans de réanimation néonatale, la vaccination contre le VRS par exemple, provoque des détresses respiratoires parfois très sévères voire mortelles. On le sait tous dans le monde médical.
La décision de vaccination est une histoire de bénéfices-risques au niveau d’une population et non au niveau individuel.
Le VRS, virus responsable de l’épidémie de bronchiiolites chaque année chez les nourrissons est une problématique car les services de réa et de pédiatrie sont rapidement saturés … et on ne ferme pas pour autant les crèches, nid à virus et microbes …
L’humanité a réussi à survivre depuis des millions d’années car justement, elle s’est adaptée au monde extérieur.
Et nous, homme « moderne », on ne pourrait plus se défendre seul ?
On veut nous faire croire que notre organisme n’est pas capable de faire face à ce Covid19 ?
99,73 % des français touchés par le Covid se sont guéris et plus de 95% TOUS SEULS !
POURQUOI avoir aussi peur pour l’autre, pour l’humanité ?
Après, si certains veulent à tout prix se faire vacciner, porter un masque, et bien ils sont libres.
Si nous étions dans une situation de réelle pandémie avec plusieurs millions de morts comme annoncé en mars, la situation serait effectivement à prendre très au sérieux et une vaccination de masse pourrait peut-être être discutée si l’humanité était en danger d’extinction.
Mais est-ce vraiment le cas ?
On a du recul maintenant. On connaît beaucoup mieux ce virus et on sait beaucoup mieux traiter la pathologie liée à ce virus.
On en est au maximum à 800 000 décès au niveau mondial en bientôt 1 an.
Pour rappel, la mortalité mondiale annuelle  est depuis plusieurs années autour de 150 millions.
Est-on au pied du mur ?
N’y a-t-il pas d’autres stratégies à développer dans les décennies à venir pour améliorer l’immunité de la population mondiale comme améliorer le mode de vie des personnes des pays occidentaux, améliorer l’accès à une alimentation de base et à l’eau potable aux personnes des pays sous-développés ?
Ça, c’est un projet de plusieurs milliards d’euros qui rapporterait gros à 7 milliards de personnes.
Du fond du cœur, Prenez soin de vous !
Sophie Monneret, coach de Vie, médecin, fondatrice de Feel SO’light
Pour toute demande de renseignements sur les programmes en ligne, l’accompagnement coaching de Vie, l’accompagnement Santé Nutrition Détox, +590(0)690862577 ou contact@feel-so-light.com
« Le Baiser au temps du covid »
Illustration Loïc  Mazalrey

Publier un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.